par
le
retour ""

Amphitryon

Date et lieu de naissance : je suis né en 1991 (25 ans) à RODEZ dans l’Aveyron (12).
Habite à : j’habite à Bordeaux depuis 3 ans maintenant.
Profession : je suis webdesigner et développeur web depuis 3 ans dans une entreprise de e-commerce proche de Bordeaux.
Crée de la musique électro depuis : je compose de la musique électronique depuis plus de 6 ans maintenant. J’ai commencé à l’âge de 19 ans vers la fin du lycée.
Philosophie : ma philosophie est de retranscrire dans mes productions de l’émotion, de l’originalité et une vrai ambiance particulière.

Pour créer, j’ai besoin de bouger, de rencontrer de nouvelles personnes, de nouvelles inspirations. Ça peut passer par tout et n’importe quoi, vraiment : j’entends un gamin crier dans la rue, une femme rire ou pleurer, un chant d’oiseau, je me dis “tiens, je vais utiliser tel synthé sur ce son” … ça se fait vraiment au feeling.

Quand et comment ont eu lieux tes premiers contacts avec la musique électronique ? Et quels artistes électro t’ont sensibilisé  à cette musique ?
Pendant mon lycée en Normandie, je connaissais pas mal de gens dans le milieu électronique sur Caen et Le Mans, notamment des artistes comme Baadman (Techno, House) et Antitrash Jack (Rock, Dubstep). Ce sont ces gars-là qui m’ont vraiment poussé à me consacrer à ma passion.

Qu écoutais tu à l époque ?
A l’époque j’ai commencé avec de l’électronique assez dure orientée Hard electro, Electroclash ou encore House et Techno. Après mes études supérieures, j’ai été attiré par des univers plus Ambient, Deep et Chill out. Pour autant j’ai continué à garder cet amour pour les synthé puissants et les grosses bass profondes.

Tu as choisi Amphitryon (personne chez qui ou aux frais de qui ont dîne) comme nom d’artiste. Pourquoi ?
Pour la petite histoire dans la mythologie grecque, Amphitryon, c’est le fils d’un roi qui organisait et invitait un tas de monde à ses banquets privés, quelqu’un pour qui les valeurs de partage et de générosité avaient de l’importance. Y’a aussi le délire Olympe, dans le sens où j’ai vocation à ce que ma musique soit assez aérienne, qu’il y ait quelque chose de céleste et de volatile dans les sons que je produis. Du coup, j’ai choisi ce nom de scène par assimilation à tout ça.

Combien de temps passes tu devant tes machines ?  La nuit ? Le jour ?
Ça dépend vraiment des semaines, du boulot et de l’inspiration que j’ai … mais en ordre d’idée je dirais 6 à 7h minimum. Je suis plus un travailleur de nuit oui c’est là où l’inspiration est là plus présente, plus forte et personnelle. Il m’arrive parfois de boucler une track en 1 ou 2 soirs ! Sans compter l’arrangement, le mix et le master bien sûr.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?
J’ai beaucoup de sources d’inspiration. Ça peut passer par des nouveautés qui se rapprochent de mon univers (tels que Fakear, Jumo ou encore Clément Bazin) mais également des musiques acoustiques et originales de tout univers (chant grégorien, acapella, gospel, etc).

Je trouves que ta force de création, c est l’harmonie et la dualité entre les voies et les sons, et tes changements de rythmes, tes cassures, es-tu quelqu’un qui travaille lentement sur un morceaux ou tes morceaux sont plus des jaillissements un peu comme ta musique ?
Comme dis rapidement précédemment tout dépend de l’inspiration en fait et elle est différente pour chacun de mes morceaux. Pour mon EP par exemple mon titre “Waterfall” à été fait en moins d’une semaine ! Les idées venaient toutes seules et je n’ai eu aucune difficulté à exprimer ce que je voulais très rapidement. En revanche pour “Escape” j’ai mis plusieurs semaines, j’ai beaucoup fait évoluer le morceau tout le long de la production !

Qu’écoutes-tu actuellement ?
J’écoute vraiment de tout ! Du nouveau, de l’ancien voir du très ancien mais surtout de différents styles (électronique, rock, pop et même rap très souvent ! ).

Qu écouteras-tu dans 10 ans ?
Aucune idée l’avenir me le dira. Je resterai surement toujours aussi attaché à l’électronique, qui reste pour moi le meilleur des univers, tant par sa diversité que par sa grande capacité de création riche et décalée.

Amphitryon vient de sortir son premier ep. Ecoutez-le à cette adresse : amphitryonmusic.com

Posted in |