par
le
retour ""

Tristan Dumortier, 7 ans plus tard et toujours plus de guns

Quand tu rentres dans la légende, tu n’as plus besoin de légendes.

Date de naissance : le 24/12/1974 à Chatellerault (86)
Habite à : le Haillan (33)
Profession : kinésitherapeute
Windsurf depuis : 1988
Surf depuis : 1992 assidument, sinon, l’été sur un body depuis 86
Philosophie : « Aide toi et le ciel t’aidera », c’est une phrase que mon père m’a laissée, et je considère cela comme un cadeau.

Ta première interview pour The French Magazine, c’était en 2013. On a parlé de ton métier et d’une de tes passions, le surf.

Mais aujourd’hui, on va parler windsurf ou funboard comme planche à voile que j’ai pratiquée avec toi le plus souvent dans la baie de Royan et parfois à la grande côte.

Je vais commencer par partager une anecdote, ton premier forward loop juste devant mes yeux dans des conditions dantesques ( j’avais du m’arrêter de plancher car le vent était monté à force 8 et avec ma 3.7 et un clapot très physique, je m’étais rapidement fatigué). C’est pour cela que je t’observais.

Et à un moment, sur un clapot je t’ai vu balancer avec ta tiga 254 un forward complétement vertical avec une grosse vitesse de rotation. Tu devais avoir 20 ans.

Bilan, le pied de mat et le mat, il me semble, explosés. Pour une planche qui amortissait bien les chocs, on peut imaginer la violence de la réception.

Plus tard dans la voiture, je t’ai demandé ce qui avait fait que tu tentes cette rotation de folie, et tu as évoqué ton passé en BMX et il me semble que quelques chuttes t’avaient vaccinées pour mieux gérer ce genre de moves dans de telles conditions.

Peux-tu m’en dire un peu plus ?

 

Retrouvez l’interview complète bientôt avec photos et vidéos